Cette année, ça fera 10 ans

9 01 2011

10 ans que tu nous fous la paix.

10 ans que tu nous a libéré, en crevant, dans ton lit, comme un rat qui crève dans les égouts.

Encore qu’un rat, par rapport à toi, c’est gentil, au moins.

T’imagine même pas à quel point je t’ai détesté, que je te déteste encore. J’irais même jusqu’à dire que ça y est, j’ai franchi un cap. Je te hais. Tu nous as ruiné, ma mère et moi, telle cette vieille maison.
Cette année, ça fera 10 ans dans parce qu'il n'y pas eu que de la lumière ... sam04562

Des années de saoulerie pluri-hebdomadaire. Des années de mensonges, à dire que t’arrêtais de boire. Mais t’as jamais arrêté, j’aurais même tendance à dire que t’as jamais voulu essayé d’arrêter. T’as jamais pensé à ton gosse, à ta femme. Tu t’es jamais demandé comment nous le vivions. Et Dieu seul sait combien cela était éprouvant.

Ouais,je veux bien que le fait que t’aies eu un accident du travail qui t’as foutu en invalidité t’ai miné. Mais pas à ce point. T’as pas, selon moi, essayé de surmonter ça, de te dire que, ben c’est la vie, qu’on maitrise pas toujours qu’elle fait de nous ses marionnettes, ses pantins. Non, t’as préféré sombrer du côté obscur de la force, en te laissant aller totalement. Crois-moi, je le regrette, que t’aies pas essayé de surmonter ça.

Ça nous aurait certainement épargné ces années noires. Les plus noires de notre vie. De MA vie.

Des années de violence. Je me rappelle encore quand la ceinture volait, avec sa boucle, sur nos corps frêles, sans défense. Avoue, t’avais l’air de kiffer grave, hein. Salaud. De même que quand le martinet, ou un bâton, ou tout autre chose qui te semblait suffisamment solide pour me punir de mes conneries (je me demande encore et toujours ce que j’ai bien pu faire comme connerie, à part vivre une vie d’enfant, hein).

Des années de réprimande, de maltraitance, physique aussi bien que psychologique. A ne jamais rien me laisser faire, toujours m’interdire de faire des choses, de sortir, etc … C’est comme ça, cherche pas connard, que je le ressens. J’étais pas une petite chose fragile, comme t’as pu le penser, et comme mes soucis de santé étant gosse ont certainement tendu à te le faire penser aussi.

Tu sais, sale enflure, ça va faire 10 ans que t’as crevé.

10 ans, que j’ai bien l’intention de fêter plus que dignement.

10 ans de liberté.
Texte d’un fils que t’aurais jamais reconnu comme tel, envers son géniteur détesté, et qui a enfin eu les couilles de le dire.

 


Actions

Informations



7 réponses à “Cette année, ça fera 10 ans”

  1. 9 01 2011
    CC-18 (23:31:01) :

    touchant ….
    très honnête ….
    me rappelle des choses … -_-’

  2. 18 02 2011
    Stéphanie (15:56:40) :

    Si je compte juste, tu en as bavé pendant 16 ans.

    Je suis touchée de savoir que tu as dû te construire avec un père qui buvait et qui était violent. C’est très difficile !

    Pourtant, tu as l’air de t’en être plutôt bien sorti. Je ne te connais pas, mais j’ai vu ton visage ouvert, j’ai lu ta passion pour la photo et le dessin et je sais ta capacité en amitié. Chapeau !

    Tu t’en sors bien, mais il reste la haine. C’est le cadeau empoissonné que la mort de ton père t’a laissé. Cela veut dire que même mort, il continue à pourrir ta vie !

    Visiblement, il est parti avant que tu as eu l’occasion de régler les comptes avec lui. Je t’encourage à chercher une manière de les régler quand même. Parce que sinon, la haine va t’accompagner toute ta vie et cela fera que tu resteras lié à ton passé comme à un poids trop lourd.

    Je t’encourage à essayer quelque chose de très difficile : le pardon. Ce n’est pas pour ton père que tu pourrais le faire, mais pour toi. Le jour où tu seras capable de pardonner à ton père, tu auras gagné une sacrée revanche sur la première partie de ta vie !

  3. 18 02 2011
    Stéphanie (15:57:40) :

    Juste encore une pensée :
    Je me demande ce que ton père a dû subir pour être devenu l’homme, l’époux et le père qu’il était…

  4. 18 02 2011
    hadrienblog (17:12:02) :

    Steph (je me permets de te désigner ainsi, parce que je suis un GROS flemmard de première et que t’as un prénom super long) :

    Ah, ben, ouais c’est dur de se construire avec un abruti pareil. Je crois que n’importe quelle personne saine d’esprit aurait « un peu » de mal à se construire avec un « abruti » pareil. (ouais, j’aime bien les euphémismes)

    La capacité en amitié? Oh, si tu savais, à la base je suis tout aussi associal et misanthrope que l’ami que nous avons en commun XD. Mais parfois, l’ouverture est là, et, oui, quand je m’attache aux gens, je ne fais pas semblant. ça m’arrive assez peu, mais ça arrive quand même.

    Mais, euh, oui je m’en sors bien. Carrément bien en fait. Le cadeau empoisonné, ben justement j’ai pu m’en libérer en l’écrivant ici-même. Et punaise ce que ça m’a fait du bien oui :p

    Par contre, faut pas me demander trop de trucs, le pardon je pourrais pas. C’est niet. Il n’a pas fait d’efforts, je ne vois pas pourquoi j’en ferais. C’est la loi du Talion : œil pour œil, dent pour dent …

    A la question de ce qu’à pu subir mon géniteur? Oh, un père comme celui qu’il a été. C’est tout. Mais mon grand-père a fait des efforts, lui. Il a arrêté de boire. Pas mon géniteur.

    Bon, sur ce, je vais aller continuer mes exercices de calligraphie japonaise :p, ça m’aide à me concentrer et à être soigneux (quoi que, vu l’état de mes mains hier après avoir fini le premier « travail », soigneux n’est pas forcément correct. Je sais pas comment j’ai fait, mais j’ai réussi à me foutre de l’encre de chine plein les mains XD)

  5. 19 02 2011
    Stéphanie (10:57:30) :

    Oh, pitié !!
    Depuis ma petite enfance, j’ai toujours eu horreur qu’on m’appelle Steph ! Je déteste ça ! :-(
    Je trouve que cela fait mec alors que je suis très nana, tu vois ?
    Alors, je te demande d’avoir la patience d’écrire mon prénom en entier ou alors mon pseudo : Flamme (tu gagnes trois lettres). Tu peux aussi ne pas me nommer. Plutôt ça que Steph !

    Calligraphie japonaise, woaw !! Tu nous feras voir ?

  6. 19 02 2011
    hadrienblog (11:24:53) :

    Pardon, Stéphanie, je ne savais (et ne pouvais pas le savoir non plus XD). Je ne recommencerais plus.

    Et oui, je ferais voir mes calligraphies, faut pas t’en faire pour ça ;)

  7. 22 02 2011
    Stéphanie (10:39:05) :

    Effectivement, tu ne pouvais pas savoir. Tu n’as pas besoin de me demander pardon pour cela.

    Je réagis un peu fort parfois, c’est mon tempérament latin, sorry !
    J’ai un côté un peu enflammé, d’où mon pseudo…

    J’ai une manière d’écrire avec beaucoup de « !!! », je pleurs facilement, je ris aux larmes, je m’emballe et m’agite sur toutes sortes d’émotions.

    Je t’écris cela pour te prévenir, pour que tu te sentes pas agressé. J’espère juste que je ne serais pas trop « bruyante » vu que tu dis être un peu misanthrope…

    Chouette ! Tu nous feras voir tes calligraphies ! Je me réjouis.

Laisser un commentaire




Dans ma tête, et encore plus |
violys |
Tal vez un día |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A wonderful mess!
| passionballon
| Sherley dans tous ces états