putain de bordel de merde

30 03 2011

Bonsoir lecteur.

Ce soir (ou plutôt cette nuit, vu l’heure tardive), ce sera un billet d’humeur.

Mais faut que je t’explique pourquoi.

Samedi dernier, je me suis fait mal à la jambe. En marchant … pour aller à la salle de bain …

Forte douleur dans le mollet, et quand t’es pas habitué à avoir mal,  ça fait étrange.  Surtout quand tu sais que la codéine te défonce grave, mais ne fait pas totalement passer ça. Du coup, appel au médecin et tout le bordel …

Lundi, ça ne va pas mieux, la douleur est toujours présente. Alors tu vas consulter au point H le plus proche parce que t’as pas trop le choix. On te prescrit des médicaments, et  un doppler veineux pour éliminer la phlébite. Bon, j’ai eu de la chance, ce n’est pas ça. C’est musculaire. Un oedeme dans un des muscles du mollet, suite à rupture de quelques fibres. Crois-moi, ça fait mal. Plus mal qu’une putain de crampe … qui pour moi ressemble à des chatouillis. Et t’es un peu dans la merde et dans l’expectative quand le radiologue te dit que t’en a pour quelques semaines à t’en remettre. Ça fait flipper sa mère un peu beaucoup.
Bon, autant le dire de suite, on t’a prescrit du tramadol, c’est un peu plus fort que la codéine. Bon, ça fait étrange d’avoir une prescription d’une molécule plus forte que la codéine (qui en temps normal te soulage bien quand même), alors que tu as demandé moins fort pour éviter d’être shooté. Mais au moins, cette molécule possède un avantage non-négligeable sur toi, c’est que c’est une molécule qui ne te shoote pas. T’es plus zen, et la douleur disparait assez rapidement.

 

Mais (parce qu’il y a toujours un mais, soyons clair …) quand tu t’es couché tôt, après avoir pris la dose minimale d’anti-douleur (parce que je te rappelle que c’est quand même une molécule analgésique de classe II et que t’as pas envie d’être dépendant non plus), et quand tu es réveillé en pleine nuit parce que tu as mal, tu te dis que ce que t’as, c’est juste vraiment un truc bien chiant, mais pas grave. T’as un peu de mal à accepter, mais bon, t’as pas tellement le choix non plus.  Et puis, c’est une manière comme une autre de « découvrir » comment ton corps réagit à la douleur (autre que migraine, sciatique, dont tu es un « habitué ») et ça te permet de constater que t’es juste … un humain, oui …

 

Bref, tout ça pour dire que t’es réveillé en pleine nuit par la douleur et que le médicament a cessé de faire son effet (qui dure entre 5 et 7h, quand même), ça te fait juste bien chier, parce que tu sais très bien que le reste de ta « nuit » est foutu, que malgré une nouvelle prise, tu ne te rendormira pas, parce qu’une fois que t’es réveillé, t’es réveillé pour de bon, et te rendormir serait … un exploit … surtout quand tu as des tendances naturelles à être insomniaque.

Bref, pour faire simple, c’est une nuit … de merde … surtout quand t’es pas habitué à avoir mal à en pleurer et que tu sais pas quoi faire en attendant que la molécule fasse son effet.

putain de bordel de merde 1856218f


Actions

Informations



4 réponses à “putain de bordel de merde”

  1. 31 03 2011
    Stéphanie (11:09:50) :

    Ah, les nuits d’insomnies…
    Je connais, hélàs.
    Douleurs au dos, pensées pour ceux qui souffrent,…
    Bref, le sommeil ne tient qu’à un fil.

    J’espère que tu vas mieux et que ta jambe se remet vite.

  2. 31 03 2011
    Raph (11:16:23) :

    Bon courage mon gars, soigne bien ta jambe^^

  3. 31 03 2011
    hadrienblog (20:55:12) :

    Bonsoir Stephanie.

    Ah ben ça, les nuits d’insomnie, je ne m’en étonne plus du tout XD

    Les douleurs, j’avoue que avant, à part les sciatiques, qui ressemblent plus à des chatouillis pour moi, et les migraines, la douleur, je ne connaissais pas. Forcément, j’ai un peu paniqué. Et mes pensées se sont tournées vers tous les gens qui souffrent oui, je dois l’avouer. Mais je pense qu’il est inutile de préciser vers qui plus précisément elles se sont tournées, vu qu’on a partagé une nuit « de folie » tous les deux ( je sais que cela pourrait paraître étrange, mais pas tellement étrange pour toi en fait, quand on sait que Raphaël et moi on est lié, de cette manière, toujours à sentir quand quelque chose cloche, sans forcément être l’un à côté de l’autre).

    Pour ma jambe, oui, ça va relativement mieux. Le médicament soulage assez bien la douleur. Par contre, se remettre vite, si on considère que quelques semaines sont rapides, alors oui, ça se remettra rapidement.

    Mais ces quelques semaines, c’est ce que m’a dit le radiologue quand j’ai passé le doppler. J’ose espérer qu’il se trompe et que cela mettra moins de temps.

    Je te souhaite une bonne soirée, et te dit à bientôt (et il faut que j’aille lire ton blog aussi, même si je ne laisse pas de commentaires ;) )

    Amicalement :)

  4. 1 04 2011
    Max (22:59:40) :

    Ah ouais, putain, j’pensais pas que c’était aussi fort. Ben franchement, j’pense qu’un claquage ça aurait été mieux -___- Et depuis, comment tu gère ?

Laisser un commentaire




Dans ma tête, et encore plus |
violys |
Tal vez un día |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A wonderful mess!
| passionballon
| Sherley dans tous ces états